Mobilité

Favoriser la mobilité douce grâce au vélo ?

27 juin 2022
Qu’entend-on par mobilité douce ? Il s’agit de tout moyen de circulation alternatif à la voiture tels que le vélo, la trottinette ou la marche, mais également tout moyen de mutualisation des transports tels que le covoiturage ou les transports en commun, qui contribuent à baisser les émissions de CO2. Pour tout déplacement en ville de moins de 5 kilomètres, le vélo s’avère souvent plus rapide et résout les problèmes de stationnement, tout en étant plus économique et moins polluant. Mais est-il facile de préférer son vélo à sa voiture à Luxembourg ?

Rouler à vélo à Luxembourg

Le réseau actuel compte 23 pistes cyclables  : PC1 à PC23 pour près de 630 km dans tout le pays et relient certaines communes entres elles. Ce réseau devrait atteindre les 900kms d’ici 2028. 

Le Luxembourg souhaite donner la part belle à la mobilité douce et aux vélos au cours des prochaines années. Au sein de la capitale de nombreuses initiatives ont été mises en place afin de faciliter la circulation urbaine pour les vélos, on compte entre autres  : 

  • l’aménagement de voies cyclables réservées aux vélos ;
  • des passages spécifiques pour cyclistes ;
  • des sas vélos aux feux tricolores ;
  • des rues cyclables où les vélos sont prioritaires et la vitesse est limitée à 30km/h.

Il devrait être de plus en plus facile au cours des prochaines années d’utiliser son vélo pour les petits déplacements.
 

Quels systèmes de vélo en libre accès au Luxembourg ?

Si vous ne possédez pas de vélo il est tout à fait possible d’en louer un pour vos déplacements ponctuels ou mêmes journaliers pour de courts trajets grâce aux vélos en libre-service. Ce système est actuellement disponible sur les villes de Luxembourg et d’Esch-sur-Alzette et alentours.

Ville de Luxembourg : Vel’Oh

Vél’oH est le service de vélo en libre-service de la ville de Luxembourg mis en place depuis 2008. Il compte 116 stations et s’étend même jusqu’à Mamer, Capellen, Leudelange, Hesperange et Niederanven. La location des 30 premières minutes par trajet est toujours gratuite.

Esch-sur Alzette et alentours : Vël’OK

Ce système de location de vélos est sans abonnement et l’utilisation des vélos est gratuite pendant 2 heures. Vël’ok est disponible dans les communes de Bettembourg, Differdange ; Dudelange, Esch/Alzette, Kayl, Mondercange, Rumelange, Sanem, Schifflange.

Se déplacer à vélo devient alors assez simple, puisqu’il suffit d’emprunter le vélo à un point de départ et le déposer à une borne à son arrivée. Ces services sont faciles d’utilisation, les données relatives aux vélos disponibles et aux points d’accès sont disponibles en temps réels sur les applications respectives des différents systèmes.

Garer son vélo en toute sécurité

Vous utilisez le vélo sur une partie de votre trajet mais devez ensuite prendre le train ? Vous vous déplacez à vélo et souhaitez le garer en toute sécurité ? Luxembourg a mis en place un système de parkings pour vélo sécurisés : les MBox. Les Mbox sont des cages à vélos sécurisées qui se situent à des points d’échanges de transports en communs. Il en existe près de 60 à travers tout le pays
L’accès à ces parkings sécurisés est gratuit et ils sont accessibles 24/24h et 7/7j. Il suffit de posséder une carte de transport mKaart, qui peut être commandée en ligne gratuitement et ne nécessite pas d’abonnement.
 

Entretenir ou faire réparer son vélo

Vous possédez un vélo mais ne savez pas l’entretenir ou le réparer. Vous pouvez toujours chercher un repair café au sein de Luxembourg, qui organise régulièrement des événements où vous pourrez apprendre à entretenir votre vélo.
Une jeune start-up « The Happy Cyclist » s’occupe également de venir réparer ou entretenir votre vélo sur base d’un abonnement.
Enfin chaque année début juillet lors du festival de vélos d’occasion « We Ride » aux Rotondes, vous pouvez également faire appel aux services d’un repair café.
 

Pourquoi préférer le vélo à la voiture pour les petits trajets ?

Vous hésitez à utiliser le vélo pour de petits trajets, voici quelques argument qui pourraient faire pencher la balance en faveur de « la petite reine » :

  • c’est plus rapide sur de petits trajets en période d’embouteillage ;
  • c’est plus économique : pas de frais d’essence ou de parking ;
  • c’est facile à garer . fini les problèmes de place à trouver lorsqu’on se déplace à vélo ;
  • c’est plus écologique : même si l’empreinte carbone d’un déplacement à vélo n’est pas neutre, elle est bien inférieure à celle d’un trajet équivalent en voiture ;
  • c’est bon pour la santé : selon l’OMS, un adulte devrait pratiquer en moyenne 300 minutes d’activité modérée par semaine, utiliser régulièrement votre vélo contribuera à atteindre ce quota.