Habitation

Comment bien déclarer son sinistre habitation ?

28 février 2022
Lorsqu’un sinistre survient dans son habitation (dégât des eaux, incendie…), quels sont les bons réflexes à avoir pour bien le déclarer ? La plupart des sinistres habitation sont couverts par l’assurance habitation. Voici un mode d’emploi pour bien remplir sa déclaration de sinistre habitation auprès de son assureur.

Comment déclarer son sinistre habitation ?

Une fois le sinistre constaté, il faut le déclarer le plus rapidement possible tout en prenant en compte les jours ouvrés précisés dans les conditions générales de son contrat d’assurance habitation. Il existe plusieurs moyens pour déclarer un sinistre habitation :

  • Par téléphone : lorsqu’il s’agit d’un sinistre urgent, vous pouvez appeler l’assistance disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7
  • Par l’intermédiaire de son agent  
  • Via l’application MyBaloise 
  • En ligne : en pré-déclarant directement sur le site ou en téléchargeant les formulaires en ligne 

Quelle solution privilégier pour déclarer son sinistre ?

Pour une urgence, il est recommandé de privilégier le téléphone ou son agent pour déclarer le sinistre, car ce sont les solutions les plus rapides. Si toutes les informations demandées sont fournies par téléphone, il ne sera peut-être pas nécessaire d’effectuer une déclaration via un formulaire. L’assureur recontactera l’assuré pour remplir un formulaire par la suite, si l’intégralité des informations ne semble pas être présentes, afin de pouvoir traiter le dossier et indemniser l’assuré.

Lorsque le sinistre ne représente pas une urgence immédiate, il est possible de passer par les deux autres méthodes en effectuant une déclaration écrite. Cela peut être fait soit via un formulaire en ligne, soit via une pré-déclaration sur MyBaloise. Chacune des solutions implique de donner des informations précises pour déclarer correctement le sinistre. 

10 informations importantes à ne pas oublier dans sa déclaration de sinistre

Lors de la déclaration de sinistre, le formulaire permet de rappeler les différentes informations à renseigner. 
Voici les 10 informations essentielles à ne pas oublier lors de la déclaration de sinistre : 

  1. Les coordonnées : ce sont les informations personnelles telles que le nom et l’adresse de l’assuré… Ce sont les premières informations qui sont demandées sur le formulaire. Il faut penser à renseigner les coordonnées de la personne assurée sur le contrat d’assurance habitation. 
  2. Le numéro de contrat : avoir le numéro de contrat à portée de main est important. Pour l’assureur, le numéro de contrat est essentiel. Il lui permet de retrouver plus facilement l’intégralité du dossier, notamment si les coordonnées renseignées ne correspondent à aucun contrat. Il faut également préciser s’il existe d’autres contrats qui viennent couvrir la même garantie auprès d’un autre assureur.
  3. La date du sinistre : c’est une information essentielle car elle permet de vérifier la date de validité du contrat au moment du sinistre. Connaître la date permet également d’être sûr de parler du même sinistre si l’assureur a besoin d’échanger avec d’autres assureurs sur le sujet.  
  4. Les circonstances du sinistre : que s’est-il passé en détail ? C’est ce que l’assureur souhaite savoir. Donner un maximum d’informations le plus précisément possible est primordial. Cela va aider l’assureur à mieux comprendre le sinistre dans son ensemble afin de pouvoir le gérer de la meilleure manière possible pour aider l’assuré. 
  5. Les causes connues ou supposées du sinistre : même si les causes exactes du sinistre ne sont pas connues, il reste possible de les déduire ou les supposer.  
  6. La nature des dommages : lors d’un sinistre, certains des biens peuvent être endommagés. Il est donc nécessaire de relever l’intégralité des dommages. De plus, uniquement lorsqu’il n’y a plus de danger, il est important de prendre des photos des dégâts que le sinistre a causé et cela avant de tout nettoyer. Ces photos serviront de preuves pour le dossier auprès de l’assurance, mais également pour juger de l’importance de la situation.  
  7. Le montant approximatif des dommages : après avoir pris les photos, il faut préciser la valeur des biens endommagés soit grâce aux factures qu’il est possible de joindre à la déclaration soit via une estimation liée au prix du marché actuel. En effet, cela permettra à l’assureur d’avoir une estimation du montant à indemniser. 
  8. Le nom et adresse des personnes touchées : uniquement si c’est applicable. En effet, si une tierce personne entre en jeu, alors il est important de la mentionner dans la déclaration. 
  9. Le nom et adresse de l’auteur responsable si possible ou procès-verbal des autorités : c’est uniquement à mentionner en cas de vol, pour les autres types de dommages il n’y pas d’obligation à donner ces informations.
  10. Un numéro de compte : tout aussi important que les autres points. Souvent, les informations manquantes aux déclarations de sinistres sont les informations bancaires du client. L’assureur a besoin de connaître ces informations pour pouvoir procéder à l’indemnisation. 

Pour bien remplir sa déclaration, il est donc nécessaire de donner un maximum de détails et de précisions. En effet, plus les informations données dans la déclaration sont claires, plus le traitement du sinistre et de l’indemnisation devraient être rapides.